DERNIER VIRAGE AVANT LA NUIT

Ce que les lecteurs en ont pensé

Il n'est pas toujours facile d'obtenir un retour sur son roman. Aussi, je suis partie à la pêche aux avis et j'en ai attrapé quelques-uns dans mes filets...

Noémie, Paris

Un récit bien construit, une histoire qui tient en haleine. Des personnages très bien présentés, intrigants…  Les chapitres courts donnent du rythme à l’histoire. Le scénario a un côté machiavélique. J’ai beaucoup aimé le côté « manipulation » et je n’ai absolument pas vu venir la fin !

Bravo, j’ai beaucoup aimé ton livre. Une écriture qui donne envie de mettre l’histoire en images animées (comprendre.. en long métrage).

Hélène, Sucy-en-Brie

Un très bon moment passé avec votre livre. Une belle écriture, facile à lire, mais riche.  Nous plongeons dans l’atmosphère rapidement. Du suspens jusqu’au bout, une fin inattendue. J’aurai aimé continuer encore plus longtemps, en savoir davantage sur les personnages, continuer à les suivre. Quel beau travail !

Eric, Paris

J’ai beaucoup aimé ton livre.

J’ai buté sur le style les 2 ou 3 premières pages (je devais être mal luné)  puis j’ai gloutoné de façon compulsive tout le reste ; trouvé très agréable l’utilisation de chapitre courts. Sur l’intrigue elle-même, je n’ai absolument pas venir le dénouement. Merci beaucoup de ta confiance et de me l’avoir prêté !

Sarah, Meudon

Je tenais à vous dire que j'ai trouvé votre livre très bien, la trame, les personnages, tout y est. Manipulation. On se laisse berner par le personnage. Je compare votre style à celui de Barbara Abel dans derrière la haine. Je ne sais pas si vous connaissez ? Bravo.

Brigitte, Paris

Grand Bravo pour avoir eu ce courage de construire une intrigue, et d'écrire, ce n'est pas donné à tout le monde.
J'ai bien aimé le cadre : entre presqu'île et continent. Vers la page 50, je me suis dit : je continue ou pas? C’était un peu long... Et puis j'ai été curieuse de savoir.  Je me suis laissée prendre par cette aventure qui tourne au psycho drame.
J’ai aimé aussi les personnages gouailleurs, et les personnalités troublées, les banquiers et avocats, les policiers... Ah ah ! Les parlers rudes… Les nantis, les sans-abris…  Tout se mêle et se démêle.
Tu as su étoffer avec des personnages complexes : Fortune, Franck, Arthur. Les autres sont justes présents et tu n'y apportes pas grande importance, mais en même temps ce n'est pas le sujet.  Autant Paul a une consistance, autant j’aurais aimé que tu développes plus Solène.
Ton scénario est comme un puzzle qui prend forme après le 2e meurtre. 
Je ne sais combien combien de temps t'as pris d'écrire ce polar ? Mais il faut continuer l'histoire sur le couple de policiers en leur donnant de l'étoffe. En synthèse, j'ai aimé et je suis restée sur ma faim. C'est intéressant, au niveau psy. Voilà mon ressenti. Tu parles très très bien et je ne sais pas d'où te viens ce côté analytique et je suis scotchée !
Bravo !

Marie-Christine, Saint-Quay Portrieux

Salut Isa, mon retour après la lecture de ton roman. Je l'ai trouvé très bien écrit, ça coule tout seul. On visualise très bien les scènes, les paysages. C'est très cinématographique en fait ! Par contre, mine de rien l'histoire est très sombre...

 Catherine, Meudon

J'ai aimé le début et le personnage de Fortune, mais j'ai été déçue qu'on connaisse le coupable aux trois quarts du roman, ça m'a un peu démotivée pour le finir...

Réponse d'Isabelle : c'était effectivement un parti pris de ma part. J'avais envie d'être plus conforme à ce qui se passe dans la réalité : une enquête ne se termine pas à l'arrestation du coupable, car en général à ce moment-là, il reste encore beaucoup de choses à découvrir. Ainsi, les scènes d'interrogatoires me donnaient l'occasion de mitonner des surprises pour les lecteurs qui vont jusqu'à la fin...