IMG_20190410_190858.jpg

Salut à toutes et à tous,

merci pour votre visite sur ce site !

Je dis que je vais le faire, deux séries et un restau

Je dis que je vais le faire, deux séries et un restau

Il y a deux choses que je veux faire chaque fois que je vais à Londres et que je ne fais jamais : visiter le château d’Henry VIII et faire le tour Jack the Ripper à Whitechapel. Le château d’Henry VIII (enfin, un de ces châteaux, le Hampton Court Palace), j’ai eu envie de le visiter à cause de la série Les Tudor. Vous vous souvenez ? Vous vous souvenez de ves personnages ? De ce suspens ?

Henry VIII

En tant que romancière, je comprends les auteurs qui choisissent le récit historique (que ce soit en texte en en images) : l’intrigue existe déjà, les personnages aussi, et sachant que l’histoire est parfois un auteur de génie, il ne reste plus qu’à se concentrer sur la manière de raconter (le storytelling, vous savez).

Ce qui m’avait frappée en regardant cette série, c’était justement comment les scénaristes avaient réussi à rendre ces personnages proches de nous. Ce qui n’était pas gagné d’avance si on pense qu’Henry VIII faisait exécuter ses ex femmes quand il n’en voulait plus… On aurait pu nous le présenter sous l’angle de sa monstruosité, ce qui aurait créé une distance, mais au contraire, on cherche ici le dénominateur commun entre ces personnes exceptionnelles d’un autre siècle et nous. C’est sans doute parce que cette série a rendu ces personnages historiques réels à mes yeux que j’avais envie d’aller visiter la piaule d’Henry VIII En Vrai.

La capacité d’auto-remplissage de l’agenda, est-ce qu’on peut en parler ?

Mais je ne l’ai pas fait. Il semblerait que cette ballade culturelle fasse partie de la liste de “ce que je dis que je vais faire et que je ne fais jamais”. Vous en avez une aussi, sans doute. Enfin, dans ce cas précis, il peut y avoir une raison : le château est à 1 heure de train, soit une escapade de 4 heures au minimum et comme la plupart du temps je suis là-bas pour un week-end, je ne réussis jamais à prendre ces quelques heures d’affilée… Et chaque fois, je reviens en me disant « non mais la prochaine fois j’irai ».  Sauf que la dernière fois j’étais à Londres pour 3 semaines. Donc, logiquement,  j’aurais dû trouver le temps, sauf qu’au fur et à mesure que les jours passaient… et je vous renvoie au titre de ce paragraphe.

Jack the Ripper

Une autre chose que j’ai envie de faire quand je suis à Londres et qui est en rapport avec une série TV : le tour de Whitechapel. Je sais ce que vous allez me dire : c’est un plan attrape touristes. Peut-être, je n’en sais rien, mais ça m’intéresse parce que je suis auteur de polar et que c’est donc en rapport avec ce que j’écris. Cela dit, ces tours sur les traces de Jack l’Eventreur sont tellement connus qu’une série TV en parle : Whitechapel. Vous l’avez peut-être vue il y a longtemps, je crois qu’elle a dû sortir il y a à peu près 10 ans maintenant, ce qui n’a aucune importance puisque son intérêt, c’est justement la manière dont elle nous re-connecte avec le passé. 
J’aime bien l’atmosphère vintage qui s’en dégage, sans qu’on soit pour autant dans une série à proprement parler historique. Plutôt que de situer l’intrigue totalement dans le présent ou le passé, on mélange les deux : des meurtres identiques aux crimes commis par Jack l’Eventreur sont reproduits à notre époque et c’est un guide spécialisé dans les « Jack the Ripper Tours »  qui s’en aperçoit. Il entreprend donc d’aider le commissaire en charge de ces difficiles affaires. Ainsi, grâce à ce personnage dont la fonction dans le scénario est celle de Passeur, on navigue sans cesse entre le passé et le présent (d’ailleurs, bien qu’il soit un personnage de notre époque, son physique donne l’impression qu’il sort tout droit d’un roman de Dickens. Il appartient réellement aux deux mondes).

Autre excellent personnage de Whitechapel, le jeune et joli commissaire archi-coincé, prêt à se planquer sous la commode dès qu’une femme apparaissait dans son champ de vision. Trop drôle et tellement bien observé !

Et le restau alors ?

Ah oui, le restau, juste pour dire que j’ai aimé et que j’y retournerai certainement. Il s’agit du Stick & Sushis de Covent Garden où nous nous sommes réfugiés avec quelques potes par un midi pluvieux. Il fait partie d’une chaîne de restaurants, mais une chaîne chic. Ils ont une vingtaine d’adresses en Europe du nord et franchement, ça a été une bonne surprise. Un joli décor épuré et raffiné, des plats d’inspiration japonaise délicieux, un accueil parfait et une addition tout ce qu’il y a de plus raisonnable. C’est typiquement le genre de bon plan que j’aime avoir à l’étranger. Si vous y allez, pensez à moi et prenez le poisson japonais, il est top.

Dans ce post, je vous ai parlé :

. du château d’Henry VIII, le Hampton Court Palace, situé quelque part au sud-ouest de Londres du côté de Hampton

. de l’inoubliable série  Les Tudors  et de la manière dont les scénaristes ont rendu ses personnages historiques proches de nous
. d’écrire des récits historiques vu que l’histoire est parfois meilleure scénariste que nous
. des choses que je veux toujours faire et que je ne fais jamais
. de la mystérieuse capacité d’auto-remplissage de mon agenda
. de Jack the Ripper autrement dit
Jack l’éventreur
. de la série TV
Whitechapel et de ses excellents personnages que je vous invite à découvrir si ce n’est pas déjà fait
. des Jack the ripper tours à Whitechapel
. de la chaîne de restaurant 
Stick & Sushis et particulièrement de celui où j’ai mangé récemment à Covent Garden

Herbarium Magicae - Toutes sorcières ? Et un film pour faire flipper les hommes

Herbarium Magicae - Toutes sorcières ? Et un film pour faire flipper les hommes

Des légumes, des valises et un trauma domestique

Des légumes, des valises et un trauma domestique